NULL bool(true) Lexique | Maison Cahen

Lexique

A
  • Acte de décès

    Acte juridique et authentique établi par l’Etat civil mis en place alors d’un décès d’une personne et consultable par tous et à tout moment.

  • Athanée

    ou chambre funéraire, maison funéraire, funérarium
    Lieu conçu pour accueillir les défunts avant les obsèques. Les familles et les proches peuvent s’y recueillir dans des salons spécialement aménagés.

C
  • Caveau

    Pièce ou fosse maçonnée destinée à recevoir les cercueils ou les urnes funéraires des membres d’une même famille. Ce type de sépulture diffère de l’inhumation en pleine terre pour laquelle le cercueil ou l’urne sont en contact direct avec la terre.

  • Caveautin

    Petit caveau, mais sans fond maçonné. Ce type de sépulture est un intermédiaire entre le caveau et l’inhumation en pleine terre.

  • Cavurne

    Petit caveau destiné à recevoir une ou plusieurs urnes funéraires.

  • Certificat de décès

    Document établi par un médecin attestant de la mort d’une personne et mentionnant l’identité du défunt, ainsi que les circonstances et le lieu de son décès.

  • Chambre funéraire

    Ou salon funéraire, maison funéraire ou funérarium.
    Structure permettant aux proches de se recueillir et de voir une dernière fois le corps du défunt avant les obsèques. Cette structure peut être gérée par une municipalité ou un organisateur de pompes funèbres. La chambre funéraire dépend du lieu du décès. Elle peut être sur place quand le décès se produit en établissement de santé. Les maisons de retraites et EPHAD sont assimilées à l’habitation du défunt. Elles peuvent donc conserver le corps jusqu’à son inhumation et pour une durée maximum de trois jours.

  • Chef de protocole funéraire

    Le chef de protocole funéraire a pour mission l’organisation des obsèques et cérémonies funéraires. Il veille à la bonne observance du protocole, des rites religieux, de la réglementation de santé publique et des collectivités territoriales, et ce dans le respect des souhaits du défunt et de sa famille.

  • Cinéraire

    Objet ou construction destiné à recevoir les cendres du défunt. Il peut s’agir d’un caveau où sont placées les urnes funéraires, voire l’urne elle-même.

  • Columbarium

    Lieu généralement situé dans un cimetière, où sont aménagées des niches destinées à accueillir les urnes cinéraires.

  • Concession funéraire

    Droit concédé d’occuper un terrain dans un cimetière pour y accueillir un corps. Il peut s’agir d’une concession collective ou d’une concession familiale qui recevra alors les dépouilles des membres d’une même famille, ou d’une concession individuelle pour une seule personne. Ce droit est concédé pour une durée déterminée, pour un minimum de cinq ans. Généralement les concessions ont une durée de 15, 30 ou 50 ans renouvelables. Elles peuvent également être perpétuelles.

  • Convoi funéraire

    Le convoi funéraire assure le transport du défunt depuis la mise en bière jusqu’au lieu de cérémonie, cimetière ou crématorium. Le convoi funéraire est constitué d’un corbillard destiné au transport du défunt dans son cercueil et éventuellement  d’un véhicule d’accompagnement destiné au portage des fleurs.

  • Corbillard

    Véhicule dans le lequel on transporte le corps du défunt entre le lieu de culte ou de cérémonie funéraire et son lieu d’inhumation ou de crémation.

  • Coussin de cercueil

    Composition florale destinée à habiller une sépulture.

  • Crémation

    ou incinération, acte qui consiste à détruire un corps par le feu. Le corps préalablement placé dans un cercueil est ensuite introduit dans un four à 800/900°. Sous l’effet de la chaleur et non des flammes, le corps est réduit en cendres.

  • Crématorium

    Lieu où se pratiquent les crémations/Incinérations.

D
  • Dessus de cercueil

    Composition florale, généralement de forme allongée, destinée à habiller un cercueil dans le cadre d’une enterrement ou d’une crémation.

E
  • Enfeu

    Un enfeu désigne un casier étanche en élévation destiné à recevoir une urne ou un cercueil.
    Un enfeu funéraire peut être superposé à un ou plusieurs autres.

  • Exhumation

    Action d’exhumer, retirer un corps de terre ou de son tombeau.

F
  • Funérarium

    Ou salon funéraire, chambre funéraire.
    Lieu de recueillement ouvert 24h sur 24 aux familles et aux proches pour leur permettre de faire leurs adieux au défunt.

  • Fossoyeur

    Personne qui intervient au cimetière, assure les travaux de terrassement nécessaires à l’inhumation ou d’ouverture de sépulture existante et apporte son concours aux porteurs pour la descente du cercueil dans la sépulture. Il procède ensuite à la fermeture de celle-ci.

H
  • Hieromoine

    Dans les rites orthodoxes et les églises Catholiques d’Orient, moine ordonné prêtre à la demande de son supérieur.

I
  • Inhumation

    Inhumer, mettre un corps en terre ou dans un caveau, mausolée, …

  • Incinération

    ou crémation
    Alternative à l’inhumation simple, la crémation ou incinération consiste à réduire en cendre le corps du défunt avant de le placer dans une urne puis dans un tombeau, un caveau, un mausolée, un colombarium ou de répandre les cendres dans un jardin du souvenir ou un lieu souhaité par le défunt. La crémation est interdite par les religions juive et musulmane.

J
  • Jardin du souvenir

    Espace dans un cimetière prévu pour la dispersion des cendres.

  • Janaza

    Prière musulmane qui en cas de décès est complétée d’un rite comprenant la préparation du corps. On lave le corps, on le parfume et on l’enveloppe dans un linceul.

K
  • Kaddich

    Pièce centrale de la liturgie juive dont le thème est la glorification et la sanctification du nom divin.

L
  • Levée de corps

    Acte solennel et symbolique, la levée de corps se déroule après la mise en bière. Elle comprend la fermeture définitive du cercueil, le portage et la dépose du cercueil dans le corbillard. La déclaration de décès et le permis d’inhumer sont obligatoires pour procéder à la levée de corps.

  • Linceul

    Ou suaire : drap mortuaire dans lequel on enveloppe le corps du défunt dans certains rites religieux.

M
  • Mausolée

    Monument funéraire de grandes dimensions.

  • Mise en bière

    Moment où l’on place le corps du défunt, dans sa « bière » c’est à dire son cercueil. Cette opération est généralement effectuée par l’opérateur de pompes funèbres.

O
  • Ordonnateur

    Ou maître de cérémonie. Employé des pompes funèbres qui assiste une famille pendant la cérémonie des obsèques et dirige l’assistance.

  • Oraison funèbre

    Discours en l’honneur du défunt

S
  • Salon funéraire

    Voire Chambre funéraire.

  • Sépulture

    Lieu où est inhumé un corps : un caveau, une tombe, un mausolée.

  • Stèle funéraire

    Plaque ou pierre, dressée généralement, portant l’inscription des noms, prénoms, dates de naissance et de décès du défunt. Un hommage personnalisé peut également être inscrit dessus.

  • Soins de conservation

    Les soins de conservations sont réalisés par les thanatopracteurs et consistent à administrer des produits antiseptiques dans le corps et permettre de présenter le défunt dans les meilleures conditions esthétiques et d’hygiène.

  • Soins de présentation

    Toilette apportée au défunt (coiffage, habillage, rasage éventuel et maquillage léger).

T
  • Thanatopraxie

    Également parfois appelé embaumement. Il s’agit de l’ensemble des actes pratiqués sur le corps du défunt afin d’en prolonger la conservation. Le Thanatopracteur a aussi pour mission de maintenir au corps une certaine apparence de vie pour les funérailles, notamment si le corps est exposé. Il doit aussi s’assurer de la destruction d’un maximum d’infections et micro-organismes pathologiques éventuellement contenus dans le corps.

  • Transport funéraire

    Le transport funéraire se fait en général :

    • avant la mise en bière : pour transporter le corps du défunt de son lieu de décès à la chambre funéraire. Dans ce cas, ce transport doit être effectué dans un délai maximum de 48h avec un véhicule agréé et équipé d’un caisson réfrigérant. En cas de décès en milieu hospitalier, le corps peut rester sur place jusqu’aux obsèques. Le lieu hospitalier peut toutefois demander à ce que le corps soit transporté à ses frais en chambre funéraire.
    • après la mise en bière : assuré par un corbillard ou tout autre véhicule adapté, il consiste à déplacer le corps du défunt depuis le lieu de sa mise en bière jusqu’au lieu de culte ou de sépulture : cimetière, columbarium,…

    En cas d’inhumation du défunt dans son pays d’origine, un transport international, généralement par avion, doit être organisé. Les pompes funèbres peuvent se charger des différentes formalités administratives, et pour certaines disposant d’un agrément des douanes et de la certification IATA, gérer directement le transport avec les compagnies aériennes.

U
  • Urne cinéraire

    ou urne funéraire. Vase fermé contenant les cendres du défunt. Il peut être en pierre, bronze, marbre, albâtre, céramique, verre ou même en matériaux biodégradables.